Quand une formation de cadres conduit à un site emploi

Une formation de cadres conduit à la création d’un site emploi épatant

SESAME. A l’origine, Marc Hitz devait améliorer le travail d’équipe par la gestion de projet. Celui-ci devient réalité.

Le plus pratique, le plus complet, le seul commenté des sites de recherche d’emploi se nomme Portail-emploi.ch . C’est le sésame de plus de 240 sites spécialisés, dont bien sûr les agences de placement. Entretenu par une petite équipe de bénévoles, son but n’est pas lucratif. Outre de multiples accès à l’emploi, il vous oriente vers des lieux de formation continue, de conseils pour la recherche d’emploi (CV, entretiens d’embauche, etc.), des annuaires d’entreprises. Il se focalise sur la Suisse romande. Enfin, last but not least, les index sont clairs et la navigation aisée.
Marc Hitz, en est l’initiateur presque involontaire. Ce site est en effet issu d’un séminaire de formation pour cadres. Concevoir et parfois animer des formations sur-mesure est l’un de ses jobs. 
“ Durant ces cinq dernières années, j’ai collaboré avec des formateurs et co-animé des séminaires. Il s’agissait souvent d’une matière très théorique, ou alors de jeux de rôles. J’ai souvent entendu des commentaires du style : Oui, mais dans la réalité, c’est pas comme ça. C’est ce qui m’a amené à faire travailler les équipes sur de vrais projets. ”
Premier test : durant trois jours destinés à améliorer la cohésion de 30 cadres d’une assurance, 50% du temps a été consacré à concevoir un volet de la fête villageoise de Corseaux. Cible : les enfants et la sécurité. “ Ça a été super, se souvient Marc Hitz. Il se sont pris au jeu, j’ai moi-même été étonné de l’impact. Et les organisateurs de la fête ont pu réaliser leur projet. ”
En 1999, le formateur reçoit mandat d’une autre société d’améliorer le travail en équipe et de “ casser l’arrogance des cadres ”. Ils étaient une vingtaine. Marc Hitz leur demande d’inventer un service relatif à la jeunesse, Internet et la recherche de travail.
Première heure, deux jeunes sont reçus, qui cherchent un emploi depuis plus de deux ans. But de l’opération : accueillir sans préjugé, percevoir des besoins. De leur côté, les jeunes ont pour mission de donner leur impression de la rencontre. Ils le font en créant une chanson rap. Les deux parties découvrent des réalités ignorées et jettent quelques préjugés aux orties.
Ensuite, les cadres planchent en groupes. L’idée du Portail Internet fait bientôt l’unanimité. Le projet, qui cible les jeunes et l’emploi, prend forme. Situation présente, analyse des besoins, résultats attendus : la gestion de projet est en marche. On précise par un bon surf sur le Net quelques coups de fil aux agences. 
Pour le formateur, le résultat est OK et le séminaire terminé. Frustrant. Quelques cadres ont envie de concrétiser. L’assurance accepte de financer une rallonge de trois mois pour quatre d’entre eux. Le projet évolue : “ Nous avons constaté qu’il existait beaucoup de sites consacrés au chômage et aux jeunes, alors que pour les actifs adultes, curieusement, il n’existait pas grand chose. ”
Le groupe vire sa cuti, répertorie et commente des sites multi-âges. Un grand travail est fait avec Word et Excel. Et le projet se termine.
Deux participant décident de poursuivre à titre bénévole afin de participer à la construction de “ leur ” site. Un technicien apporte son appui. Durant l’été 2000, les copains testent le résultat. Ultimes finitions, mutation de l’équipe -deux nouveaux bénévoles prennent le relais- et le site prend sa forme définitive.

Mireille Vallette

Toute personne désireuse de participer est la bienvenue.